Robe de mariée chic

Marine

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Marine: Robe chic et couture

pour un mariage conventionnel.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

“Ma rencontre avec Amandine et Sandra se déroule le 22 septembre 2013 au Salon l’Evènement Mariage. A ce moment-là, je sais déjà que je ne veux pas trouver ma robe de mariée dans un magasin, je veux faire des essayages paisiblement, autant que j’en ai envie et sans la pression d’une vendeuse. Je les remarque tout de suite, leur regard doux et leur grand sourire me rassurent. Les modèles exposés sont magnifiques, légers et romantiques, comme j’aime.

Notre première discussion, tranquillement autour d’une table, me convainc que je peux leur confier la confection de ma robe les yeux fermés, nous prenons rendez-vous pour le 5 octobre à l’Atelier et l’histoire commence. Le mariage étant prévu pour le 26 avril 2014, on ne perd pas de temps, il reste 7 mois avant le jour J.

Première étape, l’inspiration. L’esprit de Sandra et d’Amandine fourmille sûrement de plein de belles robes, moi je ne suis pas créative pour deux sous, je ne sais pas vraiment ce que je veux mais je sais ce que je ne veux pas, ce qui est déjà un premier pas. Ma maman et moi venons avec quelques idées piochées dans des magazines et sur internet, et nous faisons toutes ensemble la liste des « désirés » et des « indésirés ». Puis au 2ème rendez-vous, nous voyons les croquis réalisés par Amandine et Sandra. Parmi eux, je l’aperçois, ELLE est là, LA robe, mon choix est facile, mes yeux se sont arrêtés en deux secondes. C’est là que le talent se reconnait, elles ont réussi à transformer mes souhaits, mes mots exprimés dans le désordre, en une robe unique.

Ensuite, viennent les essayages : sur toile de coton d’abord, puis avec le tissu définitif, un joli crêpe ivoire, accompagné de dentelle de Calais, de boutons recouverts et de ruban. Chaque détail de la robe est minutieusement étudié jusqu’au rendu parfait, elles ont cousu, décousu, recousu, taillé, retaillé, thermocollé … Je ne pouvais pas trouver de personnes plus patientes et plus à l’écoute. Les rendez-vous se succèdent dans le calme et l’intimité de leur atelier, on prend le temps, autour d’un café et d’une petite douceur, de discuter de l’avancement des préparatifs, des autres prestataires choisis, de demander des conseils.

[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_media_grid element_width=”6″ grid_id=”vc_gid:1513098552979-8f60e82c-ea56-9″ include=”2128,2127″][vc_column_text]

Fin mars, dernier essayage, dernière répétition pour l’enfilage de la robe, derniers points de fil blanc pour fixer les derniers détails, et premier pincement au cœur : ça y est, c’est moi la mariée ! Nous repartons avec la robe, le jupon et le voile (fait sur mesure) dans une belle housse de protection, pour patienter jusqu’au mois suivant. Une bise d’au revoir à Sandra et Amandine, aux 2 B, que je renomme les 2 Bonnes fées, comme dans Cendrillon !

Le jour J arrive, Sandrine est là pour la coiffure à 8h30, nous ne sommes qu’elle et moi sur place, c’est le top ! Je ne suis pas stressée, je vais épouser mon amoureux et tout est prêt, mais j’apprécie ce moment où personne ne parle fort, où personne ne court… Cela ne dure pas longtemps (mais c’était bon !) et voilà qu’arrivent mes deux « témouines » déjà coiffées, Eric le photographe et Martine la maquilleuse. Mon futur mari traîne dans les parages mais il se fait chasser prestement. Martine m’a proposé, lors de nos essais maquillage, de maquiller le jour-même les dames et demoiselles qui le souhaitent. Du coup, mes amies témouines, mes cousines, ma maman et mes tantes profitent de ses pinceaux, c’est un chouette moment entre filles, où toutes comparent leur tenue, leur coiffure, s’extasient sur une chose ou une autre. Un concert de rires retentit de la pièce où nous nous préparons !

A 14h, il est l’heure d’enfiler la robe, avec l’aide de mes deux amies et ma maman. L’astuce d’Amandine et Sandra est d’enfiler une taie d’oreiller avant d’enfiler la robe par la tête pour ne toucher ni à la coiffure ni au maquillage, cela marche parfaitement ! Une petite larme perle au coin des yeux de mes amies, elles sont presque mes sœurs et je suis la première qui s’envole…

[/vc_column_text][vc_media_grid element_width=”6″ grid_id=”vc_gid:1513098552986-0aca07ad-fddc-6″ include=”1377,2129″][vc_column_text]

Cette journée est passée bien trop vite, il faut déjà amener ma superbe robe au pressing. Sur Toulouse, le pressing de la rue des Marchands fait un excellent travail, l’adorable dame qui s’en occupe prend le temps mais on n’est pas déçu du résultat. En plus, information non dérisoire, elle vous fait un prix si vous amenez le costume du Marié à nettoyer (personnellement, elle nous a nettoyé le jupon de la robe, le gilet et la cravate en soie gratuitement).

Aujourd’hui, ma robe de mariée, le voile et le jupon sont précieusement rangés dans une belle boîte, protégés dans du papier de soie non acide pour une meilleure conservation des tissus fragiles. Au moment de refermer le couvercle, les larmes viennent toutes seules …

Merci Amandine et Sandra pour ce conte de fée !”

Marine[/vc_column_text][vc_column_text]

Photographie : Eric Dumas

[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/4″][vc_facebook type=”button_count”][/vc_column][/vc_row]

1 réflexion sur “Marine”

  1. Superbe article !!!! Je tiens à souligner que le peu que l’on voit de la robe à l’air magnifique !!!! J’aime bop la dentelle des bras…